Walter Georges Henri

Les 9 erreurs en personal branding

Accueil » Guide simple du personal branding » Les 9 erreurs en personal branding
personal-branding-erreurs-1

Quelles sont les erreurs en personal branding ?

Rappelons d’abord que la construction d’une marque personnelle forte ne se matérialise pas en un claquement de doigts. Le personal branding s’inscrit dans un processus long. Il peut nécessiter des ajustements. De plus, même lorsqu’il a accru la visibilité et la crédibilité, étendu le réseau, attiré de nouveaux clients, le personal branding doit conserver une dynamique, ne pas se reposer sur les acquis.

Cette dynamique peut être mise à mal par des fausses manœuvres.

Il serait vraiment dommage de découvrir « sur le terrain » quelles erreurs peuvent aller à l’encontre de tous les efforts fournis !

Autant les connaître avant de mettre en place votre stratégie de personal branding. Allons-y !

Quelles sont les erreurs en personal branding ?

  1. Perdre en cohérence
  2. Ignorer les autres marques personnelles fortes
  3. Ignorer les commentaires
  4. Publier un contenu dont la qualité est en baisse
  5. Avoir une vision à court terme
  6. Montrer des traits négatifs
  7. Se cacher derrière une mascotte ou un logo
  8. Confondre marque personnelle forte et célébrité
  9. Limiter le personal branding aux réseaux sociaux

Perdre en cohérence

Avoir un discours cohérent, stable dans le temps, est un élément critique du personal branding.

Tout simplement parce que les personnes qui changent de cap à chaque remous inspirent moins confiance.

Changer de cap, produire un contenu qui marque un virage à 180 degrés par rapport au contenu qui vous a permis d’établir un lien avec votre public, c’est prendre le risque de rompre la confiance durement acquise. 

Ignorer les autres marques personnelles fortes dans votre domaine d’activité

Il est extrêmement rare d’être la seule personne, dans un domaine donné, à développer sa marque personnelle.

Et, en admettant que vous soyez un pionnier dans votre domaine de prédilection, votre monopole ne durera pas longtemps.

Il est beaucoup plus probable qu’au moment où vous commencez à construire votre personal branding, une ou plusieurs marques personnelles fortes existent déjà. 

Les ignorer est une erreur. Cela prive d’un point de repère.

Une veille active permet de se situer par rapport à leur production de contenu.

Attention, il ne s’agit en aucun cas de copier ce que les autres font. La démarche doit rester celle de se démarquer. 

Ignorer les commentaires

Les commentaires des personnes attentives à votre personal branding sont précieux !

Ces commentaires offrent, gratuitement, un regard extérieur.

Bien sûr, les trolls et autres spécialistes des commentaires négatifs sont à ignorer. Pour le reste, les commentaires, même s’ils ne vont pas tout à fait dans le sens de ce que vous dites, offrent selon les cas l’opportunité de procéder à des ajustements.

Sur les réseaux sociaux, il est important de répondre aux commentaires constructifs. Cela témoigne d’une proximité avec les personnes qui vous suivent, et incite la personne qui a écrit le commentaire à de nouveau commenter, lors d’une prochaine publication.

Publier un contenu dont la qualité est en baisse

Avoir une marque personnelle forte ne dispense pas de produire un effort constant, en termes de qualité de contenu publié.

Si vous avez habitué les personnes qui vous suivent à un contenu de qualité, elles seront désagréablement surprises en cas de relâchement de votre part.

Comme lorsque l’on est un habitué d’un restaurant parce que un ou plusieurs de leurs plats sont toujours parfaitement exécutés.

Un coup de moins bien peut s’en tirer avec le bénéfice du doute. Toutefois, si le constat se répète, nul doute que l’on ira voir ailleurs.

Avoir une vision à court terme

Sur les réseaux sociaux, il peut être tentant de griller les étapes et d’obtenir des résultats rapides en termes de vanity metrics (mentions j’aime et autres), en publiant sur des sujets clivants par exemple. 

Est-ce qu’une telle stratégie (il s’agit de la stratégie du boomerang) est durable ? Il est permis d’en douter.

Autre erreur d’une vision à court terme : vouloir monétiser dès que vous avez constitué une première couche d’audience.

Le but du personal branding est d’attirer vers vous, et non de partir à la chasse en jouant du clairon.

Montrer des traits négatifs

Il y a parfois une tendance fâcheuse, notamment sur LinkedIn, à partager des informations douloureuses sur son passé. Une tendance au pathos, en somme.

Par compassion, il est possible qu’une audience confortable réagisse à cette publication, mais elle n’est certainement pas l’audience que vous recherchez.

Votre audience « qualitative » ne souhaite probablement pas vous entendre vous plaindre ou ruminer.

Pour construire un personal branding fort, vous devez dégager une énergie positive.

Se cacher derrière une mascotte ou un logo

Le porte-voix du personal branding doit être une personne réelle : vous, ou une autre personne de l’entreprise.

Cela ne peut pas être une mascotte, comme un chien. Je ne plaisante pas : j’ai déjà vu des pages À propos où, en bonus, est présenté le chien du patron !

Cela ne peut pas non plus être un personnage de fiction.

De même, remplacer son visage par un logo est une mauvaise pratique.

Confondre marque personnelle forte et célébrité

Construire une image de marque forte, développer son personal branding, ce n’est pas chercher LA célébrité.

C’est chercher à être « sélectivement célèbre. » Cela revient à être totalement invisible aux yeux du plus grand nombre. Et à être très connu par une fraction, hautement qualitative pour vous !

Le personal branding n’a jamais pour résultat d’intéresser tout le monde, de plaire à tout le monde. Il cible toujours une audience précise.

Limiter le personal branding aux réseaux sociaux

Certes, les réseaux sociaux sont un terrain propice au développement du personal branding.

Mais limiter la construction de votre marque personnelle à vos publications sur les réseaux sociaux, cela revient à se priver d’un moteur puissant: votre site web.

Contrairement aux réseaux sociaux, où il faut s’adapter à un certain nombre de contraintes (format, longueur des messages, règles de l’algorithme), votre site web offre une totale liberté.

specialiste-du-personal-branding-1
Je vous accompagne pour tirer le meilleur de votre Personal branding !

C’est vous qui avez la main sur son contenu. C’est vous qui mettez en place l’expérience de l’utilisateur, un voyage minutieusement conçu pour les amener à prendre contact avec vous.

Qu’il s’agisse d’un texte puissant et élégant de présentation, sur la page d’accueil ou la page À propos, ou de publications dans une partie « blog », le personal branding a tout pour s’épanouir sur votre site web d’entreprise.

La suite…

Maintenant que vous savez quelles sont les erreurs en personal branding, nous voici arrivés à la fin de ce guide du personal branding. Il y a évidemment une suite : dorénavant, c’est vous qui êtes aux commandes de votre marque personnelle !

Guide du personal branding :

error: Ce contenu est protégé