loader image

Comment développer la communication d’un restaurant ? 7 canaux à exploiter

Comment développer la communication d'un restaurant ?

Comment développer la communication d’un restaurant ? Pour augmenter sa visibilité, un restaurant dispose de 7 canaux de communication principaux :

Ces 7 canaux de communication peuvent être classés en 3 catégories principales :
Le digital (site web, réseaux sociaux, et une partie des médias),
Le print (le menu imprimé, le livre, les cartes de correspondance et la presse écrite.)
Le réseautage physique (les salons professionnels.)

1. Le site web

Le site web d’un restaurant fait figure, avec les réseaux sociaux, de vitrine digitale du restaurant. Il peut réunir dans un même endroit toutes les dimensions du restaurant : le chef, l’équipe, les plats signature, les produits-phares, les producteurs, le lieu, l’environnement, les initiatives hors du restaurant.

Quelques points d’attention cependant. La somme d’informations doit être présentée de manière digeste et attractive. Elle doit suivre un fil narratif qui donne envie de poursuivre la découverte du restaurant à l’occasion d’un déjeuner ou d’un dîner. À cette fin, la structure éditoriale doit être pensée et conçue avec minutie.

– Exemple de restaurant dont le site web s’appuie sur le passage des saisons en guise de fil narratif :
L’auberge de Montmin, à Talloires-Montmin (Haute-Savoie), 2 étoiles Michelin.

2. Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont au centre de l’attention de beaucoup d’agences de communication. À vrai dire, on peut se demander s’il existe encore une réflexion en amont afin de statuer quant au bien-fondé d’une présence sur les réseaux sociaux : il faut y être actif, coûte que coûte ! Cela vaut aussi pour les restaurants, quel que soit leur niveau de gamme.

Instagram en tête, Facebook et éventuellement TikTok dans le sillage, LinkedIn pour certains, les restaurants, y compris les établissements étoilés, font feu de tout bois sur les réseaux sociaux. Photographies de plats, de la salle, de l’équipe en action, ainsi que vidéos déclinant les mêmes thèmes alimentent les fils d’actualité.

Une réflexion devrait cependant être menée avant de s’engager sur le terrain des réseaux sociaux. Quel temps et quel budget le restaurant est-il prêt à consacrer pour être efficace sur les réseaux sociaux ? En fonction de la réponse à cette question, une autre question : est-il raisonnable de s’engager sur les réseaux sociaux ? Si oui : un ou plusieurs réseaux sociaux ? Quels réseaux sociaux ? Quelles cibles ? Quelle ligne éditoriale ?

En outre, la présence d’un restaurant étoilé sur un réseau social est-elle cohérente avec l’image de prestige véhiculée par l’établissement ? La question de la pertinence d’une présence sur les réseaux sociaux doit être posée, avec le maximum d’ouverture d’esprit. En effet, publier sur les réseaux sociaux, c’est se placer « à armes égales » avec des établissements de toutes les catégories. C’est voir ses publications être un élément parmi d’autres au sein du fil d’actualités des utilisateurs du réseau social. De quelle manière, dans la masse d’informations que charrient les réseaux sociaux, créer un contenu qui se démarque ?

3. Les médias

Les médias où un restaurant peut gagner en visibilité sont multiples. La presse écrite reste un excellent moyen de développer la visibilité d’un restaurant, qu’elle soit locale, régionale ou nationale. La préparation d’un dossier de presse complet sera d’une grande utilité, afin d’éviter les imprécisions de la part du journaliste. Un dossier de presse complet permet aussi d’orienter le message en mettant à disposition du journaliste des éléments de langage clairs, distinctifs et exploitables.

– Les restaurants peuvent rédiger des communiqués de presse (par exemple, pour annoncer des événements spéciaux.) Les médias locaux peuvent être intéressés par les nouvelles concernant les entreprises locales prospères.

– Les articles rédigés par des journalistes à propos du restaurant, du chef, des spécialités culinaires ou son histoire offrent une exposition gratuite. Les restaurants peuvent collaborer avec des journalistes pour créer des articles intéressants et informatifs.

– Les restaurants peuvent partager des recettes spéciales ou des conseils de cuisine dans les journaux et les magazines. Cela peut susciter l’intérêt des lecteurs pour la cuisine du restaurant et les inciter à le découvrir.

– Les restaurants peuvent collaborer avec un magazine ou un journal en vue de publier des articles sur les dernières tendances culinaires, avec des contributions du chef du restaurant.

Les médias digitaux (blogs spécialisés, magazines généralistes ou spécialisés) présentent également un potentiel non négligeable, notamment par la durabilité de l’accès à un article. Par ailleurs, quand le site du média a une bonne audience, il est intéressant de demander que dans l’article soit inséré un lien qui renvoie vers le site web du restaurant : il s’agit d’un backlink, toujours appréciable en référencement naturel du site web (SEO.)

La télévision a une portée massive et peut toucher un large public. Les restaurants peuvent ainsi augmenter leur visibilité, attirant l’attention de personnes qui pourraient ne pas avoir connaissance de leur existence autrement. Le public ayant tendance à faire confiance aux établissements qu’ils voient à la télévision, considérant qu’ils ont été évalués et sélectionnés pour apparaître à l’écran, la présence dans une émission est un élément de crédibilité. Développer les autres canaux de communication présentés dans cet article, sur le long terme, est un bon moyen d’augmenter les chances d’être contacté par une émission télévisée. La télévision diffuse plusieurs types d’émission qui présentent un intérêt pour les restaurants et leurs chefs. Si les émissions de télé-réalité culinaire sont plutôt réservées aux chefs jouissant d’une notoriété déjà confortable, d’autres types d’émission existent, dont le format qualitatif est un atout.

– Les émissions de voyage et de cuisine locale, où les animateurs explorent différentes régions pour découvrir la cuisine locale et les produits associés,

– Les émissions de critiques gastronomiques, où lesdits critiques visitent différents restaurants. Par le rôle de curateur joué par le critique, la présence d’un restaurant dans ce type d’émission peut augmenter sa réputation et attirer de nouveaux clients,

– Les documentaires qui traitent divers sujets liés à l’alimentation, tels que la production alimentaire, les tendances alimentaires, l’histoire de certains plats, etc. Ils sont un facteur de crédibilité pour les restaurants qui y participent, placés ainsi dans la position de référent à propos du sujet traité.

Outre sa dimension fonctionnelle, le menu est aussi un outil de communication puissant, qu’il soit placé dans les mains du client ou présenté sur le site web du restaurant. Le menu doit savoir refléter le style et l’identité du restaurant. La façon dont les plats sont présentés sur le menu doit être visuellement attrayante. La présentation est un indicateur du niveau d’attention aux détails et de l’exigence. Un menu bien conçu va démarquer le restaurant en termes d’image, communiquer des valeurs et susciter le désir. Surtout, il va enrichir l’expérience culinaire du client, à condition de lui associer une narration soignée.

5. Le livre

Le livre reste doté d’une aura indéniable. C’est un élément de crédibilité et de prestige, qui va prolonger l’expérience client. Il peut aussi être relayé par la presse.

Publier un livre est un projet ambitieux dans le cadre de l’enrichissement de la communication d’un restaurant. L’auto-édition est une option intéressante, notamment en termes de liberté créative. Ce type de projet peut aussi répondre à la sollicitation d’une maison d’édition.

Le type de publication va du livre d’art, mêlant textes et photographies triés sur le volet, à l’autobiographie centrée sur le parcours du chef, en passant par le livre de recettes, qui devra tendre vers le livre d’art dans le cas d’un restaurant étoilé.

Exemples de livre :
365, par le chef Christophe Aribert, Maison Aribert, à Uriage-les-Bains (Isère), 2 étoiles Michelin,
Sarrasin, par Bertrand Larcher, propriétaire de La Table Breizh Café, à Cancale (Ille-et-Vilaine), 1 étoile Michelin,
Fusion, par le chef Renaud Darmanin, chef étoilé de L’Auberge de la Tour, à Marcolès (Cantal), 1 étoile Michelin. La conception éditoriale de ce livre d’art est signée walter georges henri.

Communication print. Auberge de la Tour, Cantal. Livre Fusion.
Fusion, livre du chef étoilé Renaud Darmanin et du photographe Thomas Mougeolle. Graphisme, Les Alfredines. Conception éditoriale, walter georges henri

6. La carte de correspondance

Un beau papier, une création graphique soignée, un texte doté d’une vraie force évocatrice : la carte de correspondance appelle la qualité. C’est un moyen, trop rarement utilisé, de se démarquer de manière décisive et de se rappeler au bon souvenir de ses clients.

La carte de correspondance peut être remise au client à la fin de son repas, comme prolongement de son expérience et marque d’attention à son égard. Dans le cas d’un envoi postal, le recours à la carte de correspondance requiert de disposer d’une base d’adresses de ses clients, ce qui est envisageable quand le restaurant va de pair avec un hôtel.

En utilisant une approche personnelle et bien ciblée, les cartes de correspondance peuvent créer une connexion directe et chaleureuse avec les clients, encourageant les clients à revenir au restaurant et renforçant ainsi la fidélité.

7. Les salons professionnels

Les salons professionnels sont un bon moyen pour les restaurants de gagner en visibilité, à travers leur chef.fe, qui peut par exemple faire partie d’un jury lors des concours souvent organisés dans ce type d’événement, participer lui-même à un concours, ou faire partir des intervenants lors d’une conférence ou une table ronde.

Le réseautage avec les professionnels de l’industrie est un autre aspect. Les salons rassemblent des professionnels de l’industrie de la restauration : des chefs, des fournisseurs, des distributeurs… C’est une opportunité pour établir des partenariats, découvrir de nouveaux fournisseurs et rencontrer d’autres professionnels qui peuvent aider le restaurant à se développer.

La participation à un salon professionnel renforce la réputation du restaurant en tant qu’acteur sérieux du métier. Cela peut générer de la confiance parmi les clients potentiels, les partenaires commerciaux et les médias.

La communication d’un restaurant, 3 axes de réflexion

Avant de confier sa communication à une agence, tout restaurant devrait se poser 3 questions :

– Toutes les dimensions qui composent l’identité et l’image du restaurant sont-elles valorisées (ce qui est différent de « mentionnées ») ? Pour vous aider à répondre à cette question, consultez cet article : Les 7 dimensions de la communication d’un restaurant gastronomique

– La tonalité et le contenu de la communication sont-ils cohérents avec l’image du restaurant ?

– Les canaux de communication exploités sont-ils judicieux du point de vue du budget et de l’image ?

walter-georges-henri-conseil-en-communication

À propos de l’auteur de l’article

En matière de communication, Walter aime autant la stratégie que la création éditoriale, autant le papier que le digital. Découvrez-en davantage.

walter-georges-henri-conseil-en-communication

À propos de l’auteur de l’article

En matière de communication, Walter aime autant la stratégie que la création éditoriale, autant le papier que le digital. Découvrez-en davantage.

Accueil » Le conseil en communication » Comment développer la communication d’un restaurant ? 7 canaux à exploiter
error: Ce contenu est protégé